Voté dans la Loi de Finance 2018, le montant de la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TIGCN) va croitre de manière fulgurante dans les quatre années à venir.

Augmentation sans précédent de la fiscalité environnementale

Désormais véhicule de la taxe carbone, la TICGN concerne tous les industriels consommateurs de gaz naturel (à l’exception des quelques sites soumis au système des Quotas Carbone).

La Loi de Finance 2018, récemment adoptée, confirme les engagements pris en matière de fiscalité énergétique, avec une progression accélérée et planifiée de la TICGN sur le présent quinquennat, et un objectif a minima en 2030 (issu de la Loi de Transition Ecologique pour le Croissance Verte – LTECV). La mesure, forte, a pour objectif de créer un signal-prix et d’inciter les industriels à réorienter leur production de chaleur industrielle vers des sources de chaleur renouvelable, non carbonées.

L’augmentation de 43% entre 2017 et 2018  de la TICGN n’est qu’un avant-goût. Car la Loi de Finance, qui précise son montant sur les 5 années à venir (illustré ci-dessous), a acté une progression vers son doublement en 2022, pour atteindre 16 €/MWh.

La chaleur produite grâce aux technologies solaires thermiques constitue une solution efficace de diversification du mix énergétique des industriels, pour être moins soumis à la fiscalité carbone et à la volatilité du marché du gaz, tout en étant plus vertueux sur le plan environnemental.
TICGN